Actualité Internet /

Free traite Bouygues de poule mouillée

Maxime Lombardini attque Bouygues Telecom

C’est en substance le niveau de la conversation qui oppose actuellement le groupe Iliad et Bouygues Telecom par médias interposés. Cette fois, ce n’est pas une lettre aux députés qui sert de décor, mais BFM Business.

On se souvient du lancement du nouvel opérateur Free Mobile en début d’année. L’hostilité d’Orange, SFR et Bouygues Telecom était plus que sensible et a donné lieu, outre la guerre des prix dont ont bénéficié les consommateurs, à des disputes de bac à sable à la forme plus ou moins soignée. On doit le dernier esclandre en date à Martin Bouygues...

Une lettre aux députés restée amère

Si l’on en croit le ton adopté par Maxime Lombardini, le directeur Iliad, cette initiative de Martin Bouygues a laissé un goût amer. On se souvient que ce dernier qualifiait l’accord d’itinérance conclu entre Orange et Free Mobile de « spirale autodestructrice » pour le marché de la téléphonie mobile.

La suppression de 556 emplois chez Bouygues Telecom servait alors d’illustration. Martin Bouygues avançait encore que Free Mobile n’avait investi que 142 millions d’euros dans son réseau, alors que Bouygues Telecom en investirait 600 millions pour moderniser le sien.

La réponse de Maxime Lombardini

Maxime Lombardini a non seulement répondu en partie à ces éléments au micro de Stéphane Soumier dans l’émission Good Morning Business, mais enfoncé le clou plus tard en expliquant que Bouygues Telecom avait peur de la concurrence.

Un discours à juger sur pièces : « Bouygues nous dit, en gros, Free n’investit pas. Dans le mobile, dans le fixe : que fait Bouygues ? Ils n’ont pas mis un euro dans la fibre optique. Nous, on a mis 700 millions. Ils font quoi ? Ils s’installent sur le réseau de Numericable. Dans l’ADSL, on a dégroupé 4500 répartiteurs. C’est des investissements. On a investi dans l’ADSL 3 milliards sur les dix dernières années. Bouygues, il fait quoi ? Il va s’installer sur le réseau de SFR. Ils ont fait 600 répartiteurs et puis après ils utilisent celui de SFR. Donc, c’est un groupe que je connais bien j’y ai travaillé quinze ans, il y a toujours deux discours : je suis ultralibéral quand ça m’arrange, et je suis quasi marxiste quand ça m’arrange, parce qu’il y a un concurrent ». Ambiance…

Voir les offres mobiles de Bouygues Telecom

Voir les offres Internet de Bouygues Telecom

Voir les offres mobiles de Free

Voir les offres Internet de Free

Guillaume Peris

Article sur l'Actualité Internet, rédigé par l'équipe rédactionnelle de ChoisirSonForfait.com
Suivez les dernières actualités forfaits, mobile et internet sur notre page Google+
Derniers articles