Dossier Mobile /

Justice et smartphones : de plus en plus complices

Justice et smartphones : de plus en plus complicesVous pensiez que tout était permis depuis votre smartphone ? Et bien non. La justice en a fait, sans mauvais jeu de mots, un « mobile » recevable pour poursuivre certains utilisateurs en infraction. Mais jusqu’où ira cette pénalisation, dont les opérateurs de forfaits mobiles se gardent bien de parler ?

Le smartphone est devenu un moyen de communication incontournable dans de nombreux pays, qui tentent tous de conjuguer justice et liberté d’expression. Non sans excès… Retour sur quelques faits divers révélateurs !

France : « condamné à tweeter ! »

Depuis un arrêt de la Cour de cassation du 23 mai 2007, le SMS est considéré comme une preuve recevable devant un tribunal. De plus en plus de plaintes touchent désormais les messages diffusés sur les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Exemple nous en a été donné lors de la campagne présidentielle…

Un internaute qui avait insulté Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean François Copé, s’est vu condamné à 466 tweets d’excuses, sous peine d'une amende de 46 600 €. La punition digne de primaire montre néanmoins qu’il n’est pas toujours bon d’exprimer son opinion, même si cela va du bon sens parfois !

Royaume-Uni : extraction expresse des datas mobiles

Vous avez toute votre vie dans votre smartphone ? La police londonienne peut désormais la déballer en quelques minutes ! En effet, un nouvel appareil permet désormais aux agents en uniforme d’extraire les données d’un téléphone mobile en un temps record.

Historiques d’appels, SMS, photos, vidéos, emails…toutes les données d’un utilisateur iPhone ou tout autre modèle, pourront être consultées. Mais dans quel contexte ? Le nouveau dispositif sera applicable pour toute personne mise en garde à vue, autant dire pas qu’il n’y a pas besoin d‘être un grand criminel. Le plus effrayant : une fois les données recueillies, nul ne sait combien de temps celles-ci seront conservées.

Etats-Unis : interdiction d’envoyer un SMS en marchant

Pour finir : une note plus joyeuse du côté Outre-Atlantique, ou presque… Dans le New Jersey, la ville de Fort Lee a interdit d’écrire des SMS…en marchant ! Au total, plus de 117 amendes ont déjà été infligées aux effrontés du texto.

La loi se base sur l’étude réalisée par Eric Lamberg, professeur au département de la thérapie physique à la Stony Brook University. Le chercheur a démontré que les maniaques au téléphone avaient 60 % de chances de dévier de leurs trajectoires lorsqu’ils envoyaient des messages. Autant dire que se prendre un poteau, ou pire : rentrer dans son fantasme vivant en pleine rue, n’est plus permis !

En définitive, et au vu de tous ces faits divers, mieux vaut encore appeler…quoique…

Audrey BOUSSEYROL
Crédits : @Fotolia

 

Article sur l'Actualité Mobile, rédigé par l'équipe rédactionnelle de ChoisirSonForfait.com
Suivez les dernières actualités forfaits, mobile et internet sur notre page Google+
Derniers articles